Le service militaire imposé en Corée du Sud a pour objectif de préparer les hommes à défendre le pays en cas d'attaque de la Corée du Nord.

Le service militaire en Corée du Sud est bien plus qu’une simple obligation légale ; c’est une institution profondément ancrée dans la culture et l’identité nationale. Dans cet article, nous plongerons dans les rouages de ce système et son histoire, ses implications sociales et son rôle dans la défense nationale de la Corée du Sud. Focus !

Histoire du service militaire en Corée du Sud : un passé enraciné dans les épreuves et la résilience

Le service militaire en Corée du Sud trouve ses racines dans les tensions géopolitiques de la péninsule coréenne. Après la guerre de Corée (1950-1953) et la division du pays en Corée du Sud et Corée du Nord, le gouvernement sud-coréen a mis en place un système de conscription obligatoire. De fait, l’objectif était de renforcer la défense nationale du pays.

De fait, il a été mis en place à une époque où le pays était confronté à des menaces extérieures massives. Depuis lors, il est devenu un pilier de la société sud-coréenne. Le service militaire façonne l’identité nationale et renforce les liens entre les citoyens et leur patrie. Au fil des années, le système de conscription en Corée du Sud a fait l’objet de débats et de réformes. L’objectif de ces différentes mesures est de l’adapter aux besoins changeants de la société.

Découvrir aussi :  La Kpop : tout savoir sur cette industrie

D’ailleurs, des mesures ont été envisagées pour répondre à ces défis, telles que :

  • La réduction de la durée du service ;
  • L’insertion d’un suivi psychologique ;
  • L’introduction de programmes de service alternatif.

Dès l’âge de 18 et jusqu’à 28 ans au plus, les hommes sud-coréens doivent se plier à cette exigence, au risque d’être sanctionnés. Si ce service ne concernait autrefois que les hommes, la baisse démographique fait désormais envisager les choses autrement. Cet article de FrancetvInfo explicite un peu plus la possible contribution des femmes à la question.

La durée et les conditions de ce service : un engagement variable et des débats persistants

La durée du service militaire en Corée du Sud varie en fonction du type de service et des circonstances individuelles. Bien que la plupart des hommes servent pendant environ 18 à 21 mois, il existe des exemptions pour certains cas, comme les athlètes de haut niveau ou les artistes internationalement reconnus. Cependant, ces exemptions sont souvent l’objet de controverses et de débats au sein de la société sud-coréenne.

Ainsi, le processus de conscription commence par un examen médical et physique pour déterminer l’aptitude du candidat au service militaire en Corée du Sud. Ensuite, les conscrits suivent une formation de base rigoureuse ; on les affecte ensuite à des unités opérationnelles. Les enrôlés suivent d’abord une formation en tronc commun pendant 6 mois avant de se spécialiser ensuite.

La durée totale de ce service militaire varie en fonction de la branche des forces armées. Il faut respectivement 18, 20 et 21 mois pour l’armée terrestre, la marine et l’armée de protection aérienne. Après le service militaire, les individus doivent, pendant encore quelques années, repartir servir leur pays durant quelques semaines chaque année.

Découvrir aussi :  Livres pour apprendre le coréen et autres astuces

Les implications sociales du service militaire en Corée du Sud : un rite de passage et un devoir envers la nation

Le service militaire a un impact significatif dans ce pays et dans sa société. C’est aussi un devoir envers la nation, un acte de service et de sacrifice pour protéger la souveraineté nationale et assurer la sécurité de la population. Les membres du groupe BTS, malgré les nombreux débats sur une possible exemption, ont commencé leur service militaire il y a quelques mois. Jin, le premier membre du groupe à avoir commencé son service militaire, reviendra en Juin 2024.

Le service militaire en Corée du Sud est souvent considéré comme un rite de passage pour les jeunes hommes, renforçant le sentiment de responsabilité envers la nation et favorisant la cohésion sociale. Cependant, il peut également poser des défis en termes de carrière et de vie personnelle pour ceux qui s’y soumettent. Les personnes qui refusent de se soumettre à cette obligation sont sanctionnés ; les rares exemptions sont encore très polémiquées. Les sanctions vont d’une peine d’emprisonnement à des travaux forcés qui peuvent aller jusqu’à 18 mois.

 

En somme, le service militaire en Corée du Sud est bien plus qu’une simple obligation légale. C’est un élément central de l’identité nationale et un pilier de la défense nationale. Enraciné dans l’histoire et la culture du pays, il joue encore un rôle crucial dans la préservation de la souveraineté et de la sécurité en Corée du Sud.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire